Impressions d'Alaska

 

 

                             Seasons, 52 minutes, 2014

Il y a des pays en matière de tourisme cynégétique qui véhiculent  une image irresponsable et obscène. J’ai vu bien des sites internet de voyagistes ‘’chasse’’ avec photos racoleuses pour tartarins et ferrailleurs, des tas de canards morts, des monticules d’oies, des centaines de lièvres signifiant qu’ici ou là on peut tirer des milliers de cartouches et faire de ‘’beaux’’ cartons.

Mais chasser en Alaska, est  loin de cet esprit. Il faut qu’il aime la pluie et le brouillard, le vent et le froid, des paysages parfois désertiques et hostiles à l’homme. Celui qui vient ne peut être qu’amoureux de cela....

Il sait aussi que  chasser en Alaska ne lui permettra  pas des tableaux stupéfiants.  Des règles de prélèvements sont fixées. Le chasseur se contentera de quelques oiseaux. Il inscrira alors ses actes dans l’esprit de la chasse en Alaska, une vision sage et durable dans laquelle l’homme se retient.